Latest EPSCO Council Conclusions

19-07-2021

On the 14th of June, the Council endorsed the opinion of the Employment Committee and the Social Protection Committee for a revised Social Scoreboard, setting new headline indicators as proposed in the European Commission Communication on the European Pillar of Social Rights (EPSR), published last March.

The Social Scoreboard aims to monitor and assess the employment and social situation across the EU. The Council agreed, on the following new headline indicators: adult participation in learning during the last 12 months, disability employment gap, housing cost overburden rate and at-risk-of-poverty or social exclusion rate for children. An agreement has been found on changes in other existing headline indicators.

ENSIE welcomes the updated Social Scoreboard mechanism however, it still does not cover all the 20 principles of the Social Pillar. ENSIE, in collaboration with the Social Platform, thus calls the European Commission and the European Council to consider and develop additional indicators for measuring:

  • the practice of the participative management in enterprises to cover the principle 8 of the Social Pillar,
  • the job creation by social economy for vulnerable people (principle 4). 

Using those indicators would encourage the development of Work integration social enterprises (WISEs),  a subset of the social economy, and their way of work. Indeed, WISEs have proved to be effective in creating quality jobs and helping disadvantaged people to acquire basic/digital competences. Their participative approach contributes to the inclusion of workers into the decision making instances of the enterprise. The promotion of participative and democratic approaches in SMEs could be a way to ensure that target groups are included within policy making. This will ensure the inclusiveness of dialogues between stakeholders and the realisation of the principle 8 of the EPSR.

WISEs need support and recognition in all the EU Member States to be able to contribute to the effective and sustainable implementation of the 15 out of 20 principles of the European Pillar of Social Rights in which they are involved. Finally, transparency in collaboration between interested stakeholders on the ground should be supported for effective policies that could lead us to achieve the EU’s 2030 social targets.

 

***

Les Conclusions du dernier conseil EPSCO

 

Le 14 juin, le Conseil a approuvé l'avis du Comité de l'emploi et du Comité de la protection sociale sur un tableau de bord social révisé, définissant de nouveaux indicateurs clés proposés dans la Communication de la Commission européenne sur le Socle européen des droits sociaux (EPSR), publiée au mois de mars.

Le tableau de bord social vise à surveiller et à évaluer la situation sociale et de l'emploi dans l'UE. Le Conseil a approuvé les nouveaux indicateurs principaux suivants : participation des adultes à l'apprentissage au cours des 12 derniers mois, écart d'emploi des personnes handicapées, taux de surcharge des coûts du logement et taux de risque de pauvreté ou d'exclusion sociale pour les enfants. Un accord a été trouvé sur les changements d'autres indicateurs principaux existants.

ENSIE accueille favorablement la révision du mécanisme de tableau de bord social, néanmoins, ce dernier ne couvre toujours pas l'ensemble des 20 principes du Socle Social. ENSIE, en collaboration avec Social Platform, appelle ainsi la Commission européenne et le Conseil européen à réfléchir et à développer des indicateurs supplémentaires pour mesurer :

  • la pratique du management participatif dans les entreprises pour couvrir le principe 8 de l’EPSR,
  • la création d'emplois par l'économie sociale pour les personnes vulnérables (principe 4).

L'utilisation de ces indicateurs encouragerait le développement des entreprises sociales d'insertion (ESI), un sous-ensemble de l'économie sociale, et leur mode de travail. En effet, les ESI se sont avérées efficaces pour créer des emplois de qualité et aider les personnes défavorisées à acquérir des compétences de base/numériques. Leur approche participative contribue à l'inclusion des travailleurs dans les instances décisionnelles de l'entreprise. La promotion d'approches participatives et démocratiques dans les PME pourrait être un moyen de garantir que les groupes cibles sont inclus dans l'élaboration des politiques. Cela garantira l'inclusivité des dialogues entre les parties prenantes et la réalisation du principe 8 de l'EPSR.

Les ESI ont besoin de soutien et de reconnaissance dans tous les États membres de l'UE pour pouvoir contribuer à la mise en œuvre efficace et durable des 15 des 20 principes du Socle européen des droits sociaux dans lesquels elles sont impliquées. Enfin, la transparence de la collaboration entre les parties prenantes intéressées sur le terrain devrait être soutenue pour des politiques efficaces qui pourraient nous conduire à atteindre les objectifs sociaux de l'UE 2030.