The EC published two reports on long-term unemployment

ESF.jpg

ENSIE participated actively to the redaction of two reports in the framework of a two-year mutual learning project on long-term unemployment developed by the European Social Fund Transnational Platform.

The first on is on job crafting shows that job carving and job crafting are strategies that match needs of companies with those of individuals. For example, job carving consultants liaise with employers and jobseekers to rearrange work tasks, creating tailor-made jobs that people with reduce work capacities can take on. This is a win for both parties as the jobseekers is able to enter a job that fits their abilities and the employers increase efficiency by using skills of employees to their best advantage.

The second report is on active labour market policies (ALMP), which are activities that can increase a person’s skills and their employability. The report explores the way to mesure ‘soft outcomes’ to make this market more effective for jobseekers, instead of the traditional ‘hard outcomes’ (such as if a person moved into employment after participating in the ALMP). It is hard to achieve those outcomes for long-term unemployed. Soft outcomes could be gaining confidence or developing interpersonal skills, they could be transitional stages on the way to achieve the hard outcomes.

Patrizia Bussi, ENSIE Director was invited to participate to the Panel discussion on “Supporting the long-term unemployed: lessons learnt and ways forward” during the closing conference on “Bringing the long-term unemployed back into work” which was held in Brussels on the 27th June.


La Commission européenne publie deux rapports sur le chômage de longue durée

La Commission européenne a récemment publié deux rapports sur les résultats d’un projet d’apprentissage mutuel sur le chômage de longue durée dans le cadre de la Plateforme transnationale du Fonds Social Européen.
Le premier rapport concerne le profilage des postes, qui est une stratégie qui permet de faire correspondre les besoins des entreprises avec ceux des individus. Par exemple, un consultant en profilage de postes fait la liaison entre l’employeur et le demandeur d’emploi pour réarranger les tâches, créer des emplois faits sur-mesure pour les personnes qui ont des capacités de travail réduites. C’est un avantage pour les deux parties puisque le demandeur d’emploi peut rentrer sur le marché du travail dans un emploi qui correspond au mieux à ses capacités et l’employeur peut améliorer son efficacité en utilisant au mieux les compétences d’un employé.
Le second rapport concerne les politique actives du marché du travail (PAMT), qui sont des activités qui augmentent les compétences des personnes et leur employabilité. Le rapport explore des méthodes pour mesurer les capacités nouvellement acquises afin que les demandeurs d’emplois puissent les utiliser au maximum, au lieu des résultats quantifiables (comme le nombre de personnes ayant trouvé un emploi après avoir participé à une PAMT). Ces résultats sont difficiles à atteindre pour les chômeurs de longue durée, alors que les soft outcomes, comme le gain de confiance en soit ou le développement de compétences relationnelles sont tout autant intéressantes et peuvent être une première étape vers un emploi.

ENSIE a participé activement à la rédaction de ces rapports et Patrizia Bussi, directrice de ENSIE a été invite à participé au panel de discussion sur le “soutien aux chômeurs de long durée: enseignement et marche à suivre” pendant la conférence de clôture du projet sur la « Réinsertion professionnelle des chômeurs de longue durée », qui s’est tenue à Bruxelles le 27 juin dernier. Input caption text here. Use the block's Settings tab to change the caption position and set other styles.